// Code Google // Prevent default scroll to anchor by hiding the target element

Contexte de ce chapitre

Nous avons rédigé ce chapitre à l’occasion du projet de rédaction collective du Guide de l’Organisation Apprenante, coordonné par Béatrice Arnaud et Corinne Ejeil et édité chez Eyrolles. Un des protocoles de la Pleine Présence en Mouvement et en Relation figure désormais parmi plus de 100 outils pratiques que ce guide recense au service du développement de l’intelligence collective dans l’organisation.

Le projet de rédaction s’incrit dans la démarche de SOL France qui aide l’entreprise à accroître sa vitalité et de s’adapter à un environnement changeant en s’appuyant sur les hommes et sur leur capacité à apprendre ensemble, et ce, sur la base des travaux de Peter Senge,

L’organisation apprenante, définie par Peter Senge, combine en permanence et en même temps 5 disciplines, intégrant et développant ainsi les champs individuel, intégratif et collectif : La maîtrise personnelle, Les modèles mentaux, La vision partagée, L’apprenance en équipe, La pensée systémique.

Ce chapitre, que vous pouvez lire ci-dessous, présente le protocole intitulé : de la Conscience de soi au Faire ensemble, qui nous a demandé trois années de développement et de mise au point… Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

Objectifs

  • Améliorer sa présence au quotidien dans ses actions et dans ses relations professionnelles.
  • Découvrir via le corps l’accès à une ressource, et en intégrer une micro-pratique transposable au quotidien.
  • Rester en forme et efficient tout au long de sa journée professionnelle.
  • Développer sa capacité à ajuster ses réponses et à mieux coopérer.

Le concept

Kinomichi (art du contact issu de l’Aïkido) et Kototama (art du rythme-souffle-son) inspirent la Pleine Présence en Mouvement et en Relation.

Le concept s’articule en trois axes :

  • Notre corps est un gisement de ressources faiblement utilisées au travail.
  • Les transformations passent par l’expérience conscientisée, par des « eurêka », à l’instar de l’équilibre en vélo.
  • C’est dans le faire avec l’autre que les qualités humaines se révèlent et se développent.

Cadre

  • Pour qui : pour tous, équipe, groupe
  • Modalités : ponctuel, modulaire, cyclique
  • Durée : 1h30, 1/2 journée, 1 journée
  • Matériel : pas de matériel spécifique
  • Lieu : en ntreprise, salle de formation, dojo
  • Thème : prescrit par le client, co-construit

Situations de mise en œuvre

Toute situation en entreprise dans laquelle les personnes ont besoin d’une meilleure interaction entre les dimensions individuelles et collectives, par exemple :

  • Améliorer la qualité de vie au travail.
  • Intégrer la dimension émotionnelle dans la relation professionnelle.
  • Développer la cohésion d’une équipe projet.
  • Gérer son stress et optimiser son énergie.

Méthodologie

Ouvrez l’atelier en cercle

L’atelier est introduit de la manière suivante : « L’atelier Pleine Présence en Mouvement et en Relation est un lieu de recherche et d’expérimentation : ni réussite ni échec, seulement du vécu en conscience. Les participants sont invités à sentir, observer, savourer. Dans ce laboratoire les expériences sont proposées seul ou avec différents partenaires, l’altérité et la diversité sont nos richesses. »
Chaque participant exprime alors son envie, son enjeu, ou son questionnement du moment.

L’atelier se déroule ensuite selon un parcours en quatre étapes :

Étape 0 – Pleine conscience de soi

Invitez chaque participant à s’intéresser à lui, ici et maintenant, et à cheminer entre sa sensation corporelle et sa sensation d’intériorité.

Exemple d’exercice : la respiration. Suivre la sensation de l’air à l’inspiration qui emmène vers la conscience de son intériorité et des possibilités de se caler sur un état favorable à l’action qu’on s’apprête à mener.

Étape 1 – Présence à soi et à l’autre

Proposez aux participants d’explorer leurs propres « frontières » avec l’environnement et avec celles d’un partenaire à travers le contact et la rencontre.

Exemple d’exercice : sensations latérales du corps. Par un contact manuel léger, suivre la surface des côtés du corps de son partenaire. Puis effectuez des changements de partenaires.

Étape 2 – conscience du nous en Mouvement

Faites expérimenter aux participants des rôles, des gestes et des chemins par des mouvements simples et ludiques.

Exemple d’exercice : bascule en arrière. Debout, se laisser aller en arrière soutenu par les mains du partenaire posées au niveau du dos et recherche interactive du confort. Puis effectuez des changements de partenaires.

Étape 3 – en Relation pour faire ensemble

Offrez à chacun la possibilité de découvrir son engagement individuel dans le geste global du groupe, la saveur de la synchronisation, l’accomplissement du faire ensemble.

Exemple d’exercice : cercle en cordée. Former un cercle, chaque participant tient la corde avec ses deux mains bras tendus, se laisse aller en arrière tout en rapprochant ses pieds vers le centre du cercle.

Clôture de l’atelier : intégration et partage

Partagez les micro-pratiques que les participants vont réutiliser. Puis dans une position assise en conscience, scan du corps et de l’atelier, relaxation profonde guidée.

Cas pratique

Un atelier de deux heures intitulé : « Vivre une expérience sensorielle innovante afin de trouver en quoi je peux améliorer ma Qualité de Vie au Travail »

Nous intervenons à deux facilitateurs dans les locaux de l’entreprise. Une douzaine de collaborateurs s’inscrivent volontairement.

En ouverture de l’atelier, un facilitateur décline des notions et des liens possibles entre « état interne et performance », « posture et stress », « stress personnel et celui que l’on transfère aux autres », « récupération après le travail ou au fil de l’action ».

Puis chaque participant est invité à se positionner sur une échelle matérialisée au sol : « De 1 à 10, où se situe votre marge de manœuvre quant à votre propre Qualité de Vie au Travail (QVT) ? ».

Il est demandé ensuite à chacun d’exprimer pourquoi il s’est mis à ce niveau-là de l’échelle, et à tous d’écouter sans jugement. Constat de la diversité des situations et des points de vue.

C’est alors que le second facilitateur propose d’explorer ses sensations corporelles par des exercices simples de verticale (équilibre), d’ancrage au sol (frontière), de respiration (détente). Corps et visages reflètent hésitations, crispations, lâchers, détentes, sourires, soupirs.

Puis, mouvements en contact deux à deux : les participants sont invités à observer certaines de leurs tendances préférentielles : intrusion, évitement, retrait. Rires, surprises, interrogations, nous indiquent que le masque social s’entrouvre.

Sur la base des mouvements précédents, il est proposé de tester avec différents partenaires une micro-pratique de centrage utilisable dans le quotidien professionnel.

Dans leur cadre professionnel habituel, ces collaborateurs ont vécu ensemble une expérience inhabituelle. Tous deviennent ainsi témoins les uns des autres. Et chacun part avec sa propre récolte, prêt peut-être à faire un pas de plus vers sa propre QVT.

Bénéfices

Respiration entre soi et l’autre, la Pleine Présence en Mouvement et en Relation ouvre la porte à des ancrages de différents niveaux :

Pour chacun

Moins de fatigue, meilleure récupération, sensation d’être et de présence. Lors d’un atelier, il peut par exemple se produire une prise de conscience sur une sensation, un mouvement ou une posture propice à la réduction du stress, à l’augmentation de la capacité de focus, etc. Il est ensuite très simple et naturel d’employer à bon escient la micro pratique qui en découle.

Dans les relations

Cet espace-temps dédié au mouvement permet avec peu de paroles d’explorer et d’innover dans les relations, de mettre à jour et d’entraîner des facultés telles que : reconnaître les singularités de chacun, sentir la complémentarité dans les différences, goûter les possibilités d’ajustement.

Pour l’équipe et la qualité de l’action collective

Se sentir soi-même détendu et alerte, disposé à être là pour faire ensemble.
S’engager en confiance, prendre soin des relations, découvrir des interstices/options nouvelles dans la complexité.

Inscription en ligne

Ateliers 2018-2019

Au Goryu dojos - 98 Bd des Batignolles
75017 Paris - M° Villiers
De 09h30 à 13h00 :
Vendredi 09 Novembre 2018
Vendredi 11 Janvier 2019
Vendredi 08 Mars
Samedi 27 Avril
Vendredi 24 Mai
Samedi 15 Juin

Inscriptions :
Cliquez sur les dates ci-dessus pour vous inscrire en ligne via Weezevent ou envoyez un mail à contact@ppmr.fr.

Pour être informé
des événements
abonnez-vous à
la newsletter :

Nous contacter

contact@ppmr.fr